Evolution capillaire : un an après mon big chop.

Evolution capillaire : un an après mon big chop.

Je reviens aujourd’hui pour parler de mon évolution capillaire depuis « la grande coupe ». Cet article, comme je l’explique ici, est mon petit journal qui va retracer tous les six mois l’évolution de mes routines ainsi que la pousse de mes cheveux. On en est donc au deuxième article, où je vais pouvoir, avec vous, revoir mes six derniers mois d’amour capillaire.

  • Juin/juillet 2016 : Sept et huit mois post big chop

 

juin

Bon, pendant l’été, je vous avouerais que j’ai été une adepte du minimalisme. Au niveau de ma routine, j’ai abandonné les soins profonds et j’ai privilégié les « co wash » (c’est à dire que je lavais mes cheveux tous les trois jours avec de l’après shampoing à savoir ceux de chez Yves Rocher à 3€50). Et je terminais avec ma méthode leave-in (après-shampoing sans rinçage), huile végétale (huile de coco) et gel végétal (de la marque As I Am). Résultat des courses : pas grand changement au niveau pousse, mais mes cheveux étaient de plus en plus denses et volumineux.

juillet

  • Aout 2016 : Neuf mois post B.C.

aout

Pour le mois d’Aout, j’ai acquis avec beaucoup d’enthousiasme le fameux steampod. Enfin j’ai pu recommencer à me lisser les cheveux! J’apprécie les cheveux naturels mais entre le lisse et moi c’est une grande histoire d’amour^^. Dans ma routine j’ai donc repris les soins profonds (masques maison) une fois par semaine ainsi que la méthode du silk press pour me lisser les cheveux (pour plus de détail c’est ici). Mes produits coup de coeur ont été le Keratin two minute reconstructor de Aphoge, ainsi que le sérum lissant de Secret Sacré.

aout2

  • Septembre 2016 : Dix mois post B.C.

sept2

A la rentrée mes cheveux au naturel gagnent en longueur et se détendent de plus en plus. Ma routine curly n’a pas changé; toujours adepte du minimalisme et pour me lisser les cheveux j’utilise toujours la méthode silk press. Je suis passée chez mon meilleur ennemi, monsieur mon coiffeur pour une séance de torture capillaire : le fameux taillage de pointe car les noeuds aiment pointer leurs bouts du nez avec ma tignasse, adieu donc à deux centimètres de longueur. Enfin comme on l’observe sur les photos, ma couleur de cheveux est de plus en plus noire YOUPI! Cela est du à la coloration végétale à l’indigo de chez aromazone que j’applique une fois par mois.

sept

  • Octobre 2016 : Onze mois post B.C.

oct

La seule nouveauté de la rentrée sont les compléments alimentaires, forcapil et des mini massages du cuir chevelu, quand j’y pense, pour activer la micro circulation du flux sanguin et ainsi favoriser la pousse de la tignasse.

  • Novembre 2016 : Douze mois post B.C.

nov

Voilà, nous y sommes, une année après mon big chop. Ma nuque rasée me manque déjà. Les cheveux poussent ce n’est un secret pour personne, ça peut paraitre long mais le temps passe vite, mes cheveux sont sains et volumineux. Ma routine actuelle est très simple, co-wash et méthode leave-in, huile végétale et gel végétal une à deux fois par semaine quand je les garde naturels et le silk press lorsque je les lisse une à deux fois par mois. Je bois beaucoup d’eau et je protège les cheveux pendant la nuit. Rendez vous dans six mois pour la prochaine évaluation capillaire.

unadjustednonraw_thumb_454

« Avec du temps et de la patience, les feuilles de murier se transforment en robe de soie ».

A bientôt,

Ouli.

4 thoughts on “Evolution capillaire : un an après mon big chop.

  1. Ces boucles oh la la *.* En ne faisant rien de bien compliqué en plus !
    Mon prochain achat est aussi le steampod ; je voulais savoir où l’as tu acheté ?

    Merci pour le partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *